Pétillants naturels

pressoir2-light.jpg
 

Les fruits sont pressés à l’aide d’un pressoir traditionnel sur table de pierre remis en service à l'automne 2017. Celui-ci n'avait pas été utilisé depuis 1999 et la tempête qui décima de nombreux vergers normands.

Ce pressoir permet de réaliser des cidres et pétillants naturels de manière artisanale.

Les poires ou les pommes sont broyées dans un grugeoir puis pressées en alternant couches de paille et couches de marc. Le jus issu de cette presse est ensuite réceptionné dans une fosse en granite, le beillon, avant d'être mis en fermentation en cuve.

Au cours de la fermentation, la seule intervention consiste à “peser” régulièrement la densité de sucre et à goûter afin de déterminer le besoin en soutirage et la date de mise en bouteille.

Aucun intrant n’est ajouté. Zéro souffre.

La première cuvée ainsi réalisée en 2017 est mono-variétale. Toutes les poires sont de variété Plant roux et proviennent d’un verger cultivé en agriculture biologique dans le Domfrontais.

Mise en bouteilles avec peu de sucres résiduels pour un pétillant naturel de poire, cette cuvée est d’aspect trouble, “cloudy”. Ses bulles sont fines et, sous une acidité prononcée, se développent des arômes de coing.

Cette première micro-cuvée, San, compte 200 bouteilles.

Pour le prochain millésime 2018, cette cuvée a été renouvelée et 3 autres cuvées sont en cours de réalisation, chacune comptant toujours 200 bouteilles.

 

Hip-hop

Parce que le hip-hop me suit partout, me porte et m’inspire beaucoup, chaque cuvée est dédicacée à un artiste. Ma première cuvée, San, est nommée en référence à la première piste du dernier album d’Orelsan. “La fête est finie” - 2017.